"Bureau d'abstention" : la campagne des sans-voix est lancée !

Publié le 20 fév 2017 dans Enquêtes

"Voter est un acte citoyen et démocratique"

Ils viennent de Paris, de Belgique, du sud de la France et de Vertaizon. Ils sont venus samedi 18 février sur le parvis de la gare de Clermont-Ferrand pour sensibiliser et expliquer aux passants leur démarche : Bureau d'abstention.

D'après Franck, le porte parole de ce jeune mouvement né le mois dernier, cette initiative consiste à permettre aux 21 millions d'abstentionnistes (aux élections régionales de 2015) qui refusent de choisir entre "la peste et le choléra" de participer aussi aux élections par un "acte citoyen et démocratique", en déposant dans l'urne un "bulletin d'asbtention", pour qu'enfin, "le droit à la parole des abstentionnistes" soit reconnu, et que leur "position soit au minimum légale, au même titre que les votants".

"L'abstention représente le plus grand nombre"

Franck le revendique : les abstentionnistes représentent aujourd'hui la première force de France. Sauf qu'elle n'est pas entendue, ni représentée, ni organisée. Bureau d'abstention consiste aussi à donner une visibilité à ces 10, 15, 20 millions de français suivant les élections, en les rassemblant pour que ces voix puissent enfin s'organiser et débattre ensemble, afin de proposer des alternatives à ce système représentatif qui ne leur convient plus :

"Je ne donne pas le bâton pour me faire battre"

Pour un autre membre, s'il se met à défendre l'idée d'un Bureau d'abstention, c'est pour de multiples raisons: selon lui, aujourd'hui "rien ne correspond à une démocratie". Il défendra ce mouvement jusqu'au moment où il y aura "une réelle écoute du peuple". Il explique aussi que devenir abstentionniste est "un long processus" : le non-respect du choix des français en 2005 alors qu'ils refusaient le traité de Lisbonne, le fait qu'il n'existe rien aujourd'hui qui obligerait les élus et gouvernements à respecter leur programme et enfin leur "exemplarité" selon lui "inexistante" sont autant d'éléments parmi tant d'autres, qui le motive dans sa démarche :


 

"Aujourd'hui on écarte 20 millions d'abstentionnistes et ceux qui votent blanc"

Une troisième personne affirme qu'elle irait aussi voter si le vote blanc été reconnu et comptabilisé comme une "expression du peuple" à part entière; ce qui n'est pas près d'arriver, selon lui, car les "politiciens ne feront pas l'erreur de se tirer une balle dans le pied", en donnant l'outil permettant au peuple de les rejetter parce ce qu'ils ne "conviennent" pas. De plus, il constate que s'il y a autant de désabusés aujourd'hui, c'est parce qu'il n'y a "aucun homme politique fiable, en quoique ce soit". Il se défend d'être un fainéant désinteressé de la politique au sein de son pays, bien au contraire, et en profite pour passer un coup de gueule :

Dans l'ensemble ils se défendent de l'image de l'abstentionniste qui part à la pêche le jour des élections, mais se revendiquent d'un abstentionnisme "actif", et de l'être par "conviction". L'avenir nous dira s'ils arriveront à organiser leur campagne et installer massivement des bureaux d'abstentions dans les différentes villes du pays.

Cependant, nous pouvons constater qu'en 2017, les abstentionnistes et partisans du vote blanc ont décidé de s'inviter dans les débats de la campagne présidentielle. Enfin, le fait de ne pas donner sa voix à un candidat lors des élections est une position de plus en plus assumée dans la société civile, et défendue par le mouvement Boycott 2017, une autre initiative qui a des aspirations et des références différentes de Bureau d'abstention.

2 Commentaires

Ajoutez le vôtre

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Il suffit de regarder la source des posts sur la page Facebook"franck l'abstentionniste qui énerve les cons" ou "Franck Renda ", pour comprendre l'orientation politique .(quenelle, video de Goasguen,de Peta rapeur anti juif,Francois Billot de Lochner soutien de Marion Marechal Lepen etc...)
Un abstentionniste très orienté a droite ,finalement

La France n est plus une démocratie
L oligarchie impose sa dictature
On serait bien mieux avec la monarchie !