15ème rencontres nationales des Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes à Riom

Publié le 17 mai 2018 dans Reportages

Publié le 17 mai,

Ce week-end de Pentecôte, Riom accueillera les 15ème réunions nationales des Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes. L’association ADML 63 porteuse du projet de la Doume, la monnaie locale dans le Puy-de-Dôme, organise l’évènement. Retour sur le projet et le planning du week-end avec 2 bénévoles de l’association.

En novembre, Mediacoop s’était penché sur les Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes et la Doume en particulier. (http://www.mediacoop.fr/rubrique/reportages/tas-pas-cent-doumes) Un outil qui favorise les circuits courts et une réappropriation de l’économie par les citoyens.

Ce week-end, les 15ème rencontres nationales des Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes s’étaleront du vendredi 18 heures au lundi midi. Trois jours de rencontres et d’échanges entre porteurs de projets de monnaies locales venus de toute la France. Plus d’une centaine de personnes sont attendues pour aborder sous forme d’ateliers et de débats 2 thématiques centrales.

D’abord, le passage à la monnaie numérique. Danielle Nadal : « C’est envisagé par beaucoup de monnaies locales. Il y a déjà 4 ou 5 projets différents mais on ne sait pas si on peut faire une unité, si l’unité est nécessaire etc. » Angèle Dransart :« L’idée est de toucher un autre public. Notamment des jeunes. Ils sont intéressés par le concept mais le fait de n’avoir que des billets les freine, ils n’ont plus l’habitude. ». Le débat sur la volonté d’un passage au numérique en complément des billets semble accepté par la plupart des acteurs des associations, le questionnement sera donc pragmatique, axé sur la manière de mettre en place cette évolution.

Second thème prévu : l’investissement des collectivités dans les monnaies locales. Danielle : « Certaines petites mairies ont accepté des paiements en monnaies locales. C’est le cas de Bouguenais, une petite ville en Bretagne par exemple. » Angèle : « On aimerait que des institutions publiques ou parapubliques soient payables en Doumes. Par exemple, la piscine, la médiathèque, les transports en commun, … Cela permettrait de démocratiser l’usage des monnaies locales et de les rendre plus visibles. » La difficulté tient pour le moment au fait que les institutions publiques ne peuvent pas réutiliser la monnaie locale. Elles doivent nécessairement reconvertir l’argent gagné en euros avant de pouvoir le redistribuer. Angèle : « C’est un verrou qu’on essaie de faire sauter en demandant que les collectivités locales puissent réinvestir directement en monnaie locale ».

La plupart des ateliers prévus ce week-end seront tenus à destination des personnes déjà investies dans des associations de monnaies locale. Cependant, pour les curieux, le samedi sera consacré au rapport avec le grand public. Un moment ouvert à tous, où des discussions et jeux sur les monnaies locales sont prévus pour mieux les faire connaître et réfléchir au sens de la démarche. Angèle :« La Doume est aussi un outil pédagogique pour parler d’argent. Parce que on en parle très peu et il y a très peu de gens qui savent comment fonctionne la monnaie. L’utilisation des monnaies locales fait prendre conscience que le système financier est complétement anti démocratique et extrêmement injuste. Ça crée des alternatives, montre que d’autres choses sont possibles. » Danielle « On remet l’argent à sa place, c’est juste un outil. Il ne faut pas le sacraliser… »

Le programme complet disponible ici :

http://monnaie-locale-complementaire-citoyenne.net/programme-des-15e-ren...

Si vous souhaitez soutenir le projet de la monnaie locale dans le puy-de-Dôme, divers financements participatifs sont en cours sur « Helloasso », comme la mise en place de l’E-Doume ou encore la collecte d’un salaire à mi-temps pour assurer la gestion administrative et communicationnelle de l ‘association.

https://www.helloasso.com/annuaire/resultats

Enfin, prochain rendez-vous: le samedi 17 juin. ADML 63 sera présent au Jardin Lecoq à l’occasion de l’étape du tour d’Alternatiba à Clermont-Ferrand. (https://alternatiba.eu/puy-de-dome/) L’association tiendra une assemblée générale de 10 à 12 heures. L’objet central de la réunion sera le choix des projets auxquels des fonds de réserves, c’est-à-dire les euros mis en dépôt contre l’échange de Doumes, seront attribués.

Gwendoline Rovai

0 Commentaires

Ajoutez le vôtre

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.