marche pour le climat, une démarche citoyenne

Publié le 07 sep 2018 dans Reportages

Publié le 7 septembre 2018

 

 

Demain, à l'initiative d'un citoyen, des marches pour le Climat sont organisées un peu partout en France. A Clermont-Ferrand, ce sont Pauline et Estelle qui en sont les instigatrices, deux citoyennes, en dehors de toute couleur politique.

 

" Il faudrait être stupide pour ne pas se sentir concerné par l'écologie" assène Estelle. Cette jeune femme n'a pourtant jamais milité, mais s'est toujours informée " j'ai pris conscience de ce qu'il se passe il faut intervenir, c'est totalement irresponsable de ne pas prendre en compte l'écologie, c'est manquer de respect à l'humain. l'écologie, c'est nous, nos vies, nos corps..Il faut arrêter de le négliger comme les différents gouvernements le font, c'est donc à nous citoyens d'agir." Alors Estelle, entourée de son amie Pauline s'inscrivent à l'événement " Marche pour le Climat" à Paris. Puis elles se questionnent: " Y'en-a-t-il une de programmée à Clermont-Ferrand?" Grâce aux réseaux sociaux, Estelle prend contact avec Jean-Baptiste Pegeon, jeune militant écologiste qui lui dit que rien n'est organisé pour l'instant et la guide vers des personnes  ou collectifs comme Alternatiba qui pourront l'aider dans l'organisation et la déclaration de la journée à la préfecture. Pauline n'a plus qu'à créer un événement Facebook.  Afin de déclarer la manifestation à la préfecture, Alternatiba et d'autres collectifs écologistes rejoignent la mise en place de l'événement. Jean-Baptiste s'en étonne encore: " C'est intéréssant de voir aujourdhui combien ce sont les citoyens non-militants, affiliés nulle part, encartés nulle part qui ont pris ça en main, en réponse à l'immobilisme du gouvernement."  D'ailleurs le mouvement national a été lancé par un homme qui poste un statut après la démission de Nicolas Hulot. Il se retrouve avec plus de 122 mille personnes intéréssés par son événement au nom plutôt bateau : la marche pour le Climat. " Cela démontre bien que la prise de conscience est totalement acquise, qu'il n'y pas d'enjeu de couleur politique. Le seul point commun est peut-être la dépréciation de la politique ecologique de Macron. Maintenant, j'attends de voir ce qu'un mouvement populaire comme celui-ci peut donner, il ne faudrait pas que l'on marche partout, tous en même temps sans aucune suite." s'interroge Jean-Baptiste.

 Antoine, militant à Alternatiba 63, a lui aussi été mis au fait par les réseaux sociaux.  Il est content de voir que cela va permettre de remettre la question du climat au premier plan, en cette rentrée. " Je crois que l'interêt de ces mouvements citoyens est de ne pas se sentir seul, et de trouver des solutions afin d'agir chacun dans nos cercles. parler à ses amis, aller parler de la cantine lors des réunions avec les professeurs des écoles, organiser des choses afin que notre entreprise soit plus écologique. Personnellement, j'invite tous les clermontois du 1& au 26 septembre à aller dans les réunions de quartiers mettre la problématique de l'environnement sur le tapis. A force d'entendre nos interrogations, esl élus seront forcés de changer les choses. je suis persuadé que c'est le citoyen qui peut changer ça..." 

Jean-Baptiste marchera demain à Paris, lieu où il vit actuellement pour ses études. Antoine et Estelle seront à Clermont-Ferrand. Qu'ils soient militant politique, associatif ou citoyen, ils marcheront tous dans une même direction: celle de prendre leurs responsabilités pour sauver une planète déjà bien abîmée...

" On ne veut pas faire de la politique" s'inquiète Pauline, qui reconnaît pourtant " mais en fait, on en fait vraiment en se prenant en main..." 

Demain, donc, un rassemblement a lieu place de jaude dès 14H, avec des prises de parole libres et une marche jusqu'à la place de la victoire, lieu où un goûter partagé sera organisé. 

D'autres marches sont organisées à Gannat ou Aurillac, en Auvergne.

 

Eloïse Lebourg

 

 

 

1 Commentaires

Ajoutez le vôtre

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Bonjour,
La société civile est depuis longtemps, via les conférences sur le climat, consciente de l'urgence de la situation.
Pour prolonger ces manifestations spectaculaires, pour aller plus loin, je signale que j'ai écrit un essai * en tant que citoyen "normal" où figurent des propositions concrètes ; nos décideurs pourtant élus ne veulent pas mettre en oeuvre des mesures contraignantes, par manque de courage et/ou par snobisme ? Tout le monde est prêt, qu'attendent-ils ?
* "Le Plan C" ou "A la recherche des équilibres perdus"
www.philippe-poinsot.monpetitediteur.com