Qui veut partager sa maison avec moi?

Publié le 03 mai 2018 dans Reportages

Publié le 03 mai 2018,

Ce samedi 5 mai, rendez-vous au Centre Jean Richepin à partir de 14 heures pour discuter maison ! Habiter Autrement, l’association de promotion de l’habitat participatif à Clermont-Ferrand y organisera une après-midi d’échanges et projections de courts métrages sur la thématique. Rencontre avec Jean Siry, membre de l’association et organisateur de l’évènement.

Pour la 5eme édition des portes ouvertes européennes de l’habitat participatif près de 150 évènements sont organisés dans toute la France dans le courant du mois de mai. A Clermont-Ferrand, c’est l’association Habiter Autrement qui occupera l’espace et tiendra son Festival du court métrage comme base de discussions sur les habitats participatifs. Jean Siry explique l’objectif de la journée : « On aura des échanges sur les projets locaux. Les groupes seront présents et les personnes intéressées pourront y rentrer. »

L’association se présente comme un point de rencontre : « Il y a des gens qui ont des projets et il y a en a d’autres qui recherchent des nouveaux habitants. Nous sommes au carrefour des deux. Le sens de notre rencontre du 5 mai, ça sera de mettre en lien les groupes porteurs de projet et des gens qui en cherchent.»

Mais qu’est-ce qu’un habitat participatif ? « Ce sont des gens qui se regroupent ensemble pour définir leur logement privé et des espaces communs partagés. » Avec, ajoute Jean Siry, une volonté initiale de réduction des coûts. Mais pas seulement : « Faire de l’habitat participatif, c’est s’intéresser déjà à son propre habitat ». Se questionner sur les manières de se loger, de faire la ville autrement et sur les alternatives à l’habitat dit classique. Il y a de multiples façons de concevoir l’habitat participatif et l’initiative peut être le fruit de différents acteurs : groupes privés de personnes, collectivités locales comme la mairie ou bailleurs sociaux.

Dans la région, les initiatives d’habitats participatifs se multiplient comme à Charbonnières-les-Varennes, Chignat, Martres-de-Veyre et Châteldon où, des projets prennent formes. A Clermont-Ferrand, l’association Habiter Autrement est notamment impliquée dans le projet des Normaliennes, un habitat participatif qui a poussé sur l’ancien site de l’école normale d’institutrices.  La résidence se caractérise par une spécificité dans la mixité des statuts : « Il y aura 13 logements. 8 sont en accessions sociales à la propriété et 5 sont en locatif. » Cela signifie que le propriétaire, le bailleur sociale Ophis, sera le partenaire des 8 habitants propriétaires. Malgré tout, les 5 locataires seront associés à la vie de groupe comme n’importe quels autres habitants. Un exemple qui illustre la pluralité des modèles possibles. Un autre projet est actuellement mené par la métropole et la ville de Clermont-Ferrand qui souhaitent implanter un habitat participatif dans le quartier de Champratel. 

Pour plus de détails pratiques sur l’évènement de ce samedi 05 mai, rendez-vous dans l’agenda de Mediacoop ou ici: http://www.habiter-autrement.fr/?q=node/281

Gwendoline Rovai

0 Commentaires

Ajoutez le vôtre

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.